Les solutions coups de cœur des partenaires d'AdaptaVille

Alors que le second volet du 6ème rapport du GIEC consacré à l'adaptation au changement au climatique vient d'être publié, nous vous proposons de faire le point sur les solutions "coups de cœur" des partenaires d'AdaptaVille pour adapter rapidement nos villes aux canicules, inondations, fortes pluies, et autres impacts liés au changement climatique. 
Six partenaires du projet, expert·es sur les sujets d'adaptation, ont accepté de nous dire quelles sont leurs solutions coups de cœur pour adapter nos villes aux impacts du changement climatique présentes sur la plateforme.

En plus de contribuer au comité de sélection des solutions présentes sur AdaptaVille, ce sont des acteur·rices déterminant·es pour la mise en œuvre d'un territoire plus résilient. Découvrons ensemble leurs solutions coups de cœur sur AdaptaVille. 

Marion Benoist, Cerema

Marion Benoist est référente territoriale Adaptation au changement climatique pour le Cerema, le centre public de ressources et d’expertises scientifiques et techniques interdisciplinaire qui accompagne les collectivités dans la réalisation de leurs projets d’aménagement, d'urbanisme, etc. 

Les solutions choisies par Marion Benoist reflètent des enjeux importants de l'adaptation : la sensibilisation et la culture du risque, le choix de solutions low-tech, économiques, et qui prennent en compte d'autres enjeux comme la préservation de la biodiversité ou la gestion de l'eau.

Episeine : acculturer les citoyen·nes au risque inondation dans le bassin de la Seine


« Une solution innovante et gratuite permettant de développer la culture du risque inondation auprès des citoyen·nes et tous les acteurs du bassin de la Seine. »


Canicule à l'école : arroser les enfants pour les rafraîchir, l'exemple de Grenoble


« Une solution lowtech, économique et ludique pour rafraîchir les enfants dans les cours d'école en cas de canicule. »


Connecter les eaux pluviales à un module végétalisé : le jardin de pluie urbain®


« Une solution qui, en combinant gestion des eaux pluviales et développement de la biodiversité, répond aux enjeux d'îlots de chaleur urbains, notamment en milieu dense avec peu de possibilités d’infiltration. »


Julie Roussel, Ville de Paris

Julie Roussel est responsable du Département Adaptation au Changement Climatique à la Ville de Paris au sein de la Direction Transition Ecologique de la Ville. Les collectivités sont en première ligne pour mettre en œuvre des actions d'adaptation et la Ville de Paris mène de nombreuses actions pour s'adapter aux impacts du changement climatique. Récemment, elle a publié un nouveau diagnostic de vulnérabilités et robustesses pour souligner ses points forts et ses vulnérabilités et renforcer son action en la matière. 

Les solutions choisies par Julie Roussel reflètent l'importance d'anticiper ces enjeux dans les constructions d'aujourd'hui, de mettre à disposition des usager·ères des îlots de fraîcheur, et d'agir sur différents enjeux du changement climatique. 


Intégrer des « espaces refuges » dans les projets d’aménagement


« C'est une solution qui permet de répondre à plusieurs enjeux d'adaptation au changement climatique en offrant des espaces ouvert à tous·tes et donc d'accompagner et de protéger les plus vulnérables. »


Cartographier les îlots de fraîcheur en ville


« Cette solution permet à la fois de sensibiliser sur le sujet de l'adaptation aux vagues de chaleur et d'informer le grand public. C'est aussi un outil de participation qui permet de mobiliser l'expertise citoyenne. »


Récupérer l’eau de pluie pour les usages domestiques grâce à Reënstok 


« Cette solution permet de répondre aux enjeux liés à la sécheresse et à l'augmentation des précipitations et d'ainsi participer à la réduction du risque d'inondations par ruissellement des eaux pluviales tout en préservant la ressource en eau. »


Jean-Eddy Charlot, Agence Locale de l'Energie Paris Terres d'Envol

Conseiller thermicien au sein d'une agence locale de l'énergie, Jean-Eddy Charlot travaille sur l'accompagnement des particulier·ères à la rénovation énergétique. Le confort d'été est une problématique de plus en plus prise en compte dans les rénovations, car l'intensification et la multiplication des canicules peut avoir un véritable impact sur le confort thermique à l'intérieur des habitations. C'est une des problématiques abordées par les solutions coups de cœur de Jean-Eddy. 

Utiliser un béton de chanvre pour améliorer le confort thermique des immeubles


« Encourager l'emploi de matériaux biosourcés par les artisans dans le cadre de la rénovation énergétique : c'est un véritable défi à relever par les accompagnateurs de projets à moyen terme ! En 2019, l'ALEPTE a organisé un forum sur le sujet avec plusieurs partenaires spécialistes de cette question à la Maison de l'environnement d'Aulnay-sous-Bois ! »


Installer un composteur urbain aux emplacements stratégiques d’un quartier


« Cette solution fédère les habitants d'un même quartier autour d'un projet commun : la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Elle permet d'atteindre un double objectif : créer du lien social et faire du bien à la planète (méthanisation possible) ! L'ALEPTE travaille en étroite collaboration avec les bailleurs sociaux et pourra donc s'en inspirer. »


Inciter les citoyen·nes à la sobriété par les éco-gestes : le défi Déclics


« Cette solution permet d'outiller les ménages efficacement et durablement pour la réduction des consommations énergétiques. Il permet au citoyen de s'autochallenger et de se fixer ses propres objectifs sans contrainte. C'est par ailleurs un levier contre la précarité énergétique ! »


Sakina Pen Point, Observatoire de l'Immobilier Durable

Sakina Pen Point est responsable de programme Adaptation au changement climatique à l'Observatoire de l'Immobilier Durable (OID), une association qui participe activement à la montée en puissance des thématiques environnementales et d'adaptation auprès des acteurs de l'immobiliers. L'OID a notamment publié un guide des actions adaptatives dans le bâtiment et travaillé sur le développement de l'outil Bat-Adapt qui permet d'identifier les risques climatiques auxquels un bâtiment peut être soumis. 

Les solutions sélectionnées par Sakina Pen Point reflètent l'importance d'adapter le cadre bâti aux différents aléas climatiques à l'aide de solutions basées sur la nature, sobre, et qui intègrent le risque climatique. 

Un concept innovant de toiture végétalisée pour récupérer les eaux pluviales


« Cette solution fondée sur la nature répond aux enjeux de canicules en rafraîchissant par évapotranspiration, aux problématiques liées aux fortes précipitations, grâce à l'infiltration de l'eau, et participe à diminuer la dépendance aux réseaux d'eau pour la gestion des espaces verts. »

Découvrez les toitures végétalisées Oasis

Recourir au « free cooling » pour rafraîchir les bâtiments tertiaires


« Cette solution sobre est une alternative à la climatisation ! Elle vise à refroidir un bâtiment par la ventilation et permet de réduire son empreinte énergétique et carbone, tout en apportant du confort sonore et thermique à l'usager. »

Découvrez ce qu'est le free-cooling

Installer des batardeaux et des barrières anti-inondations


« Cette solution permet de lutter contre les inondations en protégeant les infrastructures existantes, il faut combiner cette stratégie de résistance à l'eau avec des stratégies d'évitation et de cession d'espace à l'eau. »

Découvrez des rex sur les batardeaux

Flore Jachimowicz, Icade

Flore Jachimowicz est membre du comité exécutif d'Icade, en charge de la RSE et de l'Innovation. Icade travaille sur la conception de lieux à empreinte carbone réduite et a choisi de faire de la lutte contre le changement climatique et de l'adaptation une priorité. 

Les solutions coups de cœur choisies par Icade reflètent l'importance d'allier innovation, bonnes pratiques et préservation de la biodiversité. 

Un « bocage urbain » modulaire et alimenté par les eaux pluviales


« Une solution opérationnelle facile à mettre en œuvre et apportant des impacts environnementaux non négligeables : le bocage urbain permet en effet de mieux gérer les eaux pluviales en milieu urbain dense, tout en abritant une végétation demandant très peu d'entretien sur l'année et apportant toutes ses performances de lutte contre les îlots de chaleur en ville. »

Découvrez le bocage urbain

Evaluer les effets d'une toiture végétalisée avec production photovoltaïque


« Au-delà de l'intérêt de la solution elle-même, qui permet de créer de réelles synergies entre la présence de végétal en toiture et la production d'électricité photovoltaïque, le projet s'est donné de fortes exigences de rigueur scientifique en intégrant dans l'équipe évaluatrice l'Institut d'Ecologie et des sciences de l'environnement de Paris ainsi que les professionnels de CDC Biodiversité. »

Découvrez l'évaluation

Aménager les horaires d’ouvertures des lieux de fraîcheur lors d’une canicule


« C'est une solution en apparence simple et peu coûteuse, mais qui cache des complexités inattendues, liés aux usages nocturnes des espaces publics ! La mise en place d'animations, en lien avec les acteurs locaux du territoire, est un moyen élégant de dépasser ces complexités. »

Découvrez où et comment a été mis en place cette pratique

Marion Apaire, Urban Lab Paris&Co

Marion Apaire est directrice de l'Urban Lab, la plateforme d'innovation urbaine de Paris&Co. Composé d'un d'un laboratoire d’expérimentation, un incubateur de startups, un programme de soutien à l'innovation sociale et un observatoire de tendances, l'Urban lab est en première ligne pour repérer les innovations qui permettent aux villes de s'adapter aux aléas climatiques.

Entre nouveaux usages de la ville, économie circulaire et insertion sociale, les solutions coups de cœur de Marion Apaire nous inspirent de nouveaux modèles à répliquer. 

Collecte et compostage des déchets verts à l’échelle d’une ville


« Projet exemplaire de valorisation locale et en circuit court des biodéchets, Les Alchimistes participent au changement d’échelle des modèles de boucles circulaires en ville. »

Découvrez le projet des Alchimistes

Transformation d'une friche industrielle : le projet Lil'Ô


« A la croisée des chemins entre réservoir de biodiversité, lieu d’insertion sociale et laboratoire de recherche scientifique, le projet Lil’Ô est un démonstrateur de nouvelles façons d’imaginer nos villes, plus hybrides et plus adaptées aux spécificités locales. »

Découvrez le projet Lil'Ô

Transformer un parking en îlot de fraîcheur sur le principe de « Tierce Forêt »


« Le projet Lisière d’une Tierce Forêt illustre un nouveau type d’espace public, piétonnisé et arboré, qui permet de rafraîchir la ville tout en invitant au retour de la biodiversité dans nos espaces urbains souvent très artificialisés. »

Découvrez le projet de végétalisation d'un parking

Partager cet article