Inciter les citoyen·nes à la sobriété par les éco-gestes : le défi Déclics

Le programme Déclics (DÉfis Citoyens Locaux d'Implication pour le Climat et la Sobriété) permet d’accompagner des familles vers une réduction de leur consommation en eau, en énergie et une réduction des déchets.

Aléa(s) climatique(s) concerné(s) :

Type(s) d'action(s) :


Enjeux d'adaptation

Réduire l’empreinte carbone grâce aux éco-gestes

Face aux tensions sur les ressources alimentaires, énergétiques et en eau, les citoyen·nes devront adopter des comportements plus sobres. Le programme Déclics est un moyen ludique et convivial de diffuser les bonnes habitudes à prendre. 
Points forts

Responsabilisation des citoyen·nes

  • Sensibilisation ludique et conviviale
  • Une prise de conscience facilitée par le calcul des consommations
  • Création de lien social 
eco gestes déclics
Logo du défi Déclics
Description de la solution

Promouvoir les éco-gestes à travers des défis ludiques

Le programme Déclics (DÉfis Citoyens Locaux d'Implication pour le Climat et la Sobriété) a été lancé en 2019 par le CLER. Il a pris la suite du Défi Familles à Énergie Positive, avec pour volonté d’étendre le défi à d’autres thématiques : eau, déchets, mobilité, alimentation…

Déroulement du programme Déclics


Les foyers participants, qui peuvent être répartis en équipes, ont un objectif fixé par l’organisateur relatif aux thématiques abordées. Par exemple réduire de 10 % sa consommation d’eau ou répondre à des « challenges » hebdomadaires sur son alimentation par rapport à une période de référence.

Ils peuvent suivre leurs progrès grâce à une plateforme en ligne, développée par le CLER. Pendant le défi, ils sont accompagnés par un·e ou plusieurs animateur·trices, coordonné·es au niveau national par deux structures du Réseau pour la transition énergétique, qui leur prodiguent des conseils et organisent des évènements. Le défi est aussi l’occasion pour les participant·es d’échanger et de se motiver entre eux·elles. Il est accessible à tous·tes et ne requiert aucun investissement.

Adaptation des éco-gestes aux besoins locaux


Les structures locales qui organisent le défi peuvent l’adapter selon leurs objectifs et leurs ressources, aussi bien dans les thématiques abordées, les évènements organisés ou les objets distribués. Leur rôle est d’organiser des animations tout au long du défi, dont voici des exemples :
 
  • Pédagogie et échange : fresque du climat ou des déchets, quiz conférence, débat, visionnage d’un film…
  • Visites : centre de tri, station d’épuration, AMAP…
  • Ateliers : éco-gestes, faire soi-même…

Objectif du défi citoyen


L’objectif, au-delà d’accompagner le passage à l’action d’un public sensibilisé, est de s’assurer de l’adoption pérenne d’une démarche de sobriété et de faire des participant·es de véritables ambassadeurs·rices des bons comportements en communiquant autour d’eux·elles et en montrant l’exemple. Dans une perspective d’adaptation, il contribuerait ainsi à réduire la demande en eau, en énergie et en ressources, et pourrait être utilisé pour partager les bons gestes face aux fortes chaleurs par exemple.

L'impact des éco-gestes sur la consommation énergétique des foyers


Entre 2008 et 2020, plus de 40 000 foyers ont participé en équipe aux défis. Ces démarches ont permis de réaliser :
  • 12 % d’économies en moyenne sur les consommations énergétiques,
  • environ 200 euros d’économie par an et par foyer, sans investissement financier significatif,
  • une économie d’eau de 13 % en moyenne,
  • le tout ayant permis d’éviter l’émission de 1 400 T eqCO2 40 000. 

Expérimentation de la solution

L’Agence Parisienne du Climat a organisé son premier défi Déclics de novembre 2020 à mai 2021, fruit de la fusion des défis Familles à Énergie Positive et Familles Zéro Déchet qu’elle animait déjà. Près de 200 foyers parisiens se sont inscrits soit en équipe soit individuellement, auquel cas ils ont été répartis dans des équipes animées par des partenaires (Zero Waste Paris, Surfrider, CliMates, la CNAM, PikPik Environnement).

Ils ont reçu un kit de démarrage, contenant notamment une gourde, des sacs à vrac, un peson pour peser leurs poubelles, des guides ou encore un lombricomposteur pour ceux qui le souhaitaient. Deux évènements – un atelier et un quiz interactif – ont été organisés chaque mois par l’APC, qui a également envoyé des mails d’information réguliers. De leur côté les foyers devaient reporter sur la plateforme en ligne les index de leurs compteurs et le poids des poubelles à chaque sortie pour suivre leurs progrès.

L’objectif de chaque équipe était de réduire de 10 % leur consommation d’eau et d’énergie et leur production de déchets par rapport à une période de référence. L’objectif a été atteint pour l’eau (-11 %) et les déchets (-26 %). Pour l’énergie, les consommations auraient dû augmenter car la période du défi été comparée à l’année précédente, sans confinement ni télétravail. Les foyers ont pourtant réduit ensemble leur consommation d’énergie de 4 %. 

Co-bénéfices

Co-bénéfices environnementaux :

  • Économie circulaire / zéro déchet
  • Sobriété
  • Alimentation durable
  • Mobilités durables 

Co-bénéfices autres :

  • Renforce les liens entre les habitant·es et leur territoire
  • Multiplication des synergies territoriales entre les différent·es acteur·rices locaux·ales

Complexité et contexte de mise en oeuvre

Un défi Déclics est généralement organisé par une association, et demande une période de préparation. Lorsque la décision est effectivement prise de porter le programme sur le territoire, la première étape consiste à évaluer son besoin. Il est important de choisir les thèmes abordés en fonction de ses compétences et de le dimensionner selon ses ressources et le territoire. Un état des lieux territorial doit ensuite être réalisé pour identifier les acteurs·rices qui pourraient contribuer au financement, à l’animation du défi et au recrutement, ainsi que les initiatives existantes qui pourraient être exploitées dans le défi. Le CLER recommande ensuite de constituer un comité de pilotage pour répartir les rôles et définir le projet. Vient ensuite l’étape de la construction du budget et de la recherche de financement.

Une fois le projet lancé, il s’agit de recruter les foyers participants et de former les référent·es. L’animation du défi demande également la prise en main de la plateforme. Il a pour élément central la collaboration en l’entraide entre les participant·es pour faire émerger des idées, les partager et mener à l’autonomie. De l’énergie et du temps doit être consacré dès le départ pour créer une dynamique de groupe. Il est ensuite nécessaire d’organiser des animations pour entretenir la dynamique et partager les informations, et suivre les participant·es pour s’assurer que les données sont bien entrées sur la plateforme. Cela nécessite un investissement humain.
Coûts

Coûts d’animation du défi

Coût global estimé d’animation par foyer : 150 €

Coûts indicatifs pour une centaine de participant·es :

  • Coût humain pour l’animation : 1 ETP
  • Organisation des ateliers : 1 000-1 500 € (200-350 € par atelier). Possibilité d’animer des évènements en interne.
  • Achats des objets distribués : 2 000-4 000 €. Une partie des objets peuvent être prêtés (pesons, wattmètres) et donc réutilisés pour les éditions suivantes, d’autres sont offerts (guides, tote bag, sacs à vrac etc.).
  • Coûts éventuels de communication

Solutions de financement envisageables : collectivités territoriales, fondations, entreprises… 
Retours utilisateurs-rices

Défi relevé en région parisienne 

Témoignage d’Elisabeth, qui a participé au défi Déclics avec son mari et ses deux enfants :

« J’avais vraiment envie de travailler sur l’énergie, l’eau et le déchet. Ce qui me plaisait c’était de partager avec d’autres, de s’enrichir, de trouver des astuces, et j’avais aussi envie de témoigner de ma démarche. Et surtout je voulais pouvoir mesurer le changement ! »

« J’ai appris plein de choses sur l’eau, l’électricité et les déchets grâce aux ateliers. Et maintenant que je peux mesurer, ce n’est plus du tout pareil, (…) je sais que pour moi le compost représente la moitié des mes déchets. (…) On est en train de regarder toutes nos consommations électriques, ça nous permet de prendre conscience de ce qu’on consomme »

« La motivation de toute la famille s’est renforcée pendant le défi ! ». 

Lire les témoignages d’Elisabeth, Philippe et Paola

Site(s) pilote(s)


Contacts

Porteur·se du projet : CLER – Réseau pour la transition énergétique
Julia HIDALGO
Responsable de projet Sobriété – coordinatrice du programme Déclics
CLER – Réseau pour la transition énergétique
Envoyer un e-mail

Ressources complémentaires


Exporter la fiche solution en pdf

Solutions similaires