Connecter les eaux pluviales à un module végétalisé : le jardin de pluie urbain®

Le jardin de pluie urbain® conçu par Source Urbaine est un équipement qui combine gestion des eaux pluviales et végétalisation urbaine. Les modules végétalisés comportent un réservoir d'eau alimenté par les eaux de voirie ou de toiture, ce qui permet d'assurer l'effet d'évapotranspiration des plantes. 


Enjeux d'adaptation

Une noue drainante d’eau de pluie pour alimenter un jardin

Cette solution assure la fonction d’un jardin, et permet de gérer les eaux pluviales par le stockage temporaire ou permanent et l’infiltration de l’excédent.
Grâce à la réserve d’eau de pluie sous le substrat, la biodiversité est favorisée et l’évapotranspiration des plantes maximisée, permettant ainsi d’apporter une solution pérenne pour combattre les îlots de chaleur urbains, y compris dans la ville dense avec peu de possibilités d’infiltration. 
Points forts

Une solution simple, frugale et efficace

  • Le dispositif peut être enterré, semi-enterré ou hors sol
  • S’il est mis hors sol, ne nécessite pas de terrassement important
  • Dimensions, esthétique et matériaux adaptables
  • La réserve d’eau sous le substrat permet de maximiser l’évapotranspiration
  • La réserve d’eau permet d’alimenter les plantes à proximité en plus des végétaux de l’équipement 
evacuation eau de pluie dans le jardin
Jardin de pluie urbain® recueillant les eaux de toiture du Jardin de Gally - © Source urbaine
Description de la solution

Un jardin planté sur une noue d’infiltration

Domaine d'application : Espace public, Bâtiments

Les équipements Jardins de Pluie Urbains® combinent gestion des eaux pluviales et végétalisation urbaine. Ils se déclinent en deux versions, recueillant les eaux de pluie soient de toiture, soient de voirie.

Le jardin de pluie recueillant les eaux de toiture


Il est constitué d’une surface plantée au contact direct d’une réserve étanche des eaux de pluie. Relié à la toiture dont il peut être déporté, il se remplit par le principe des vases communicants. Une partie est utilisée par les plantes, l’autre est disponibles pour d’autres usages : arrosage, nettoyage de la voirie, retour au réseau d’assainissement…

Le jardin de pluie recueillant les eaux de voirie


Il permet d’éviter le rejet des eaux de ruissellement dans les réseaux d’assainissement, et ainsi qu’ils ne débordent. Ce jardin de pluie intègre un système de traitement à la source de ces eaux qui drainent pollution et déchets.

Mise en place d’un Jardin de de Pluie Urbain


Pour s’adapter aux différentes situations, le Jardin de Pluie Urbain peut être enterré, semi-enterré ou posé au sol. Si le sol le permet, il rend possible l’infiltration. Il est conçu en multiples dimensions pour s’adapter aux spécificités du site, et plusieurs matériaux sont disponibles (béton, gabions, bois, plastique recyclé…). Il peut être fabriqué in-situ ou en usine. Il peut enfin être piloté via des capteurs hydriques et de niveau pour adapter son fonctionnement à une nouvelle gestion intégrée des eaux pluviales en ville. 

Expérimentation de la solution

Un Jardin de Pluie Urbain recueillant les eaux de pluie de toiture a été expérimenté à Saint Denis à partir de mars 2019. Avec l’aide de l’Office français de la biodiversité, cette expérimentation a permis de suivre, pendant plus de deux ans, l’évolution de la réserve d’eau au fil des saisons et la croissance des plantes, et de constater leur autonomie hydrique (malgré des étés 2019 et 2020 particulièrement secs). Des capteurs ont permis de mesurer précisément l’évapotranspiration. 

Co-bénéfices

Co-bénéfices environnementaux :

  • Biodiversité
  • Low Tech
  • Économie circulaire (réemploi de l’eau) 

Co-bénéfices autres :

  • Amélioration de l’attrait du quartier
  • Soulagement des réseaux d’assainissement et déconnexion des réseaux (en particulier réseaux unitaires)
  • Lien social grâce aux activités autour de l’équipement (agriculture urbaine, compostage, pédagogie…) 

Complexité et contexte de mise en oeuvre

Le Jardin de Pluie urbain peut être posé au sol et ne nécessite pas de terrassement important. Même s’il est plus simple de prévoir l’équipement en amont d’un projet d’aménagement ou d’une construction, il peut tout à fait s’insérer dans un projet déjà avancé ou bien sûr, sur la ville existante.

Solution pour les collectivités, les aménageurs et les promoteurs immobiliers, comme pour les propriétaires tels les bailleurs sociaux, le Jardin de pluie urbain permet d’améliorer la gestion des eaux pluviales, notamment dans un objectif « zéro rejet » de plus en plus recherché, tout en favorisant la biodiversité en ville.

Il est particulièrement adapté dans le traitement des îlots de chaleur urbain, grâce à ses capacités d’évapotranspiration : il a été en effet démontré la maximisation de l’évapotranspiration des plantes lorsqu’elles bénéficient d’une réserve d’eau, ce qui constitue l’exact cas de figure des jardins de pluie urbains. 
Coûts

Frais d’installation d’un jardin de pluie

Études d’ingénierie en amont + fourniture de l’équipement Jardin de pluie Urbain : entre 700 et 1500 € HT / m3.

Livré hors pose et hors substrat et plantations.

Selon la demande du·de la maître·sse d’ouvrage, Source Urbaine associe un·e de ses partenaires paysagistes et installateur·rices. 
Retours utilisateurs-rices

Site(s) pilote(s)


Contacts

Porteur·se de projet : Source Urbaine 

Contact opérationnel :
Richard FILIPPI
Co-fondateur
Source Urbaine
richard.filippi@as2c.com 

Ressources complémentaires


Exporter la fiche solution en pdf

Solutions similaires