Utiliser un béton de chanvre pour améliorer le confort thermique des immeubles

L’utilisation du béton de chanvre comme solution de ravalement permet d’améliorer la performance énergétiques mais également le confort thermique des immeubles  


Enjeux d'adaptation

Améliorer les performances énergétiques des bâtiments

L’utilisation du béton de chanvre, amalgame d’une charge végétale renouvelable, issue du chanvre et de chaux permet de réaliser un ravalement apportant une amélioration significative du confort des habitants en toutes saisons. 
Points forts

Les propriétés thermiques et écologiques du chanvre

  • Faible impact environnemental sur tout le cycle de vie du matériau
  • Très adapté au bâti ancien et ses propriétés hygroscopiques
  • Permet le maintien d’une qualité architecturale du bâti ancien
  • Gain de confort remarquable
  • Développement d’une filière professionnelle qualifiée et locale 
béton de chanvre sur facade
Sur l'immeuble de cette copropriété parisienne, le béton de chanvre a été utilisé comme revêtement pour la façade - © Agence Parisienne du Climat
béton de chanvre
Saillie montrant la pose du béton de chanvre comme revêtement du bâtiment
- © Agence Parisienne du Climat
Description de la solution

Pose d’un béton de chanvre pour le ravalement d’une façade

Domaine d’application : Bâtiments

Le chanvre : un isolant écologique


La pose de béton de chanvre permet une approche intégrée prenant en compte la longévité du bâtiment, le confort de l’usager·ère et le respect de l’environnement. Le chanvre est une fibre végétale. Mélangée à la chaux (et non pas au ciment qui rendrait les murs étanches), son utilisation comme isolant et matériau de ravalement est une pratique ancestrale, qui correspond avec les normes actuelles en vigueur. Ce matériau biosourcé n'émet pas de composants volatiles.

C’est un matériau poreux, qui dispose de propriétés respirantes, ce qui permet une régulation saine et naturelle de l’humidité de l’air intérieur. On dit qu’il est « hygroscopique ».

Les propriétés énergétiques du béton de chanvre


Sa performance thermique est améliorée grâce à la capacité physique du matériau à stocker l’eau et à s’en décharger selon le gradient de température. Cette propriété unique permet de libérer de l’énergie thermique, et d’améliorer le bilan énergétique des bâtiments. L’eau passe de l’état gazeux à liquide en période de chauffe, et de l’état liquide à gazeux en période chaude, ce qui permet de rafraîchir l’air ambiant. Cette régulation hygrothermique entraîne une baisse supplémentaire des besoins en énergie et donc, de la facture.

Son inertie lui confère des propriétés intéressantes pour le confort d’été et d’hiver.

Pourquoi utiliser le béton de chanvre dans la ville dense


Il est léger et simple de mise en œuvre, ce qui en fait une solution adaptée aux situations urbaines denses, y compris pour des parcelles exiguës. Le béton de chanvre est en effet projeté sur un fond de coffrage, ce qui assure une réduction des ponts thermique grâce à une isolation idéalement répartie. Les chantiers ne nécessitent pas d’interventions lourdes ou de fondations surdimensionnées, ils n’émettent pas de déchets et sont relativement silencieux. 

Expérimentation de la solution

Dans le 14e arrondissement de Paris, un immeuble a bénéficié du dispositif Copropriété Objectif Climat de la Ville de Paris. Cet immeuble avec 8 logements s’est engagée dans un projet permettant d’améliorer et pérenniser la qualité globale du bâtiment ainsi que le confort des locataires. L’audit de l'immeuble a montré que les murs représentaient 40 % des déperditions thermiques. L’inconfort et l’apparition ponctuelle de certaines pathologies sur des zones du bâtiment ont débouché sur le choix d’un isolant thermique adapté aux matériaux de construction.

Dans l’optique de garantir une qualité de l’air intérieur et préserver l’état des murs, il a donc été très vite envisagé une solution isolante respirante : le béton de chanvre. Cette solution répond favorablement à l’exigence d’amélioration thermique tout en étant compatible avec cette typologie ancienne de bâti sensible à l’humidité. 

Co-bénéfices

Co-bénéfices environnementaux :

  • Peu de déchets
  • Sobriété
  • Réduction de la nuisance sonore lors du chantier
  • Low-tech 

Co-bénéfices autres :

  • Relocalisation de la filière chanvre
  • Maintien de la qualité architecturale 

Complexité et contexte de mise en oeuvre

Une concertation collective entre maître·sse d’ouvrage, professionnel·les du bâtiment, tiers de confiance indépendant·es et administration permet de faciliter la mise en œuvre de cette solution.

L’enthousiasme des acteur·rices joue un rôle certain dans le succès de ces opérations, notamment en copropriété. Dans l’expérimentation évoquée, la motivation réelle de la maîtrise d'ouvrage à réunir les approches sociale, économique et environnementale pour livrer à la fin un immeuble sain, d'une très bonne performance énergétique garantissant des logements durablement confortables et économes pour les locataires a été déterminante 
Coûts

Mise en œuvre du béton de chanvre

La pose de béton de chanvre peut se faire dans le cadre d’une rénovation globale ou lors d’une programmation d’un ravalement en gestion courante. L’investissement total de cette action se décompose depuis la conception, le piochage total des façades, préparation du support et enfin application de la solution chaux-chanvre. L’ensemble représente un coût d’environ 385 € TTC/m². La maîtrise d’ouvrage a renoncé aux aides au financement pour néanmoins revenir sur l’investissement initial en 3 ans environ. 
Retours utilisateurs-rices

Les bénéfices remarquables du béton de chanvre

La bonne concertation des acteur·rices a permis de réaliser les travaux sans encombres, sans déchets nocifs, et avec de faibles nuisances sonores. Le chantier a été relativement rapide car l’application du béton de chanvre s’est faite en « continue ».

Dans l’immeuble, les consommations de chauffage ont été significativement réduites. 

Site(s) pilote(s)


Contacts

Porteur·se du projet : Copropriété dans l’expérimentation décrite
Contact opérationnel :
Vanessa GROB
Architecte responsable de la rénovation décrite
Atelier D
0143559119
contact@atelier-d.fr 

Ressources complémentaires


Exporter la fiche solution en pdf

Solutions similaires