Adopter de nouveaux réflexes dans les écoles pendant les canicules

À Grenoble, les personnels des établissements recevant des enfants (écoles, crèches, etc.) sont informés et formés pour savoir quels comportements adopter avant et pendant les vagues de chaleur.


Enjeux d'adaptation

Conserver la fraîcheur en adoptant les bons gestes

Les enfants sont un des publics les plus fragiles en cas de canicule. Or les écoles, crèches ou gymnases sont rarement adaptés à ces vagues de chaleurs. 

Améliorer le confort thermique dans les bâtiments repose en partie sur l'adoption de nouvelles habitudes et de gestes réflexes qui permettent de maintenir ces espaces les plus frais possibles.
Points forts

Préserver la santé des enfants grâce à des gestes simples

  • Profiter d'une collaboration existante pour sensibiliser à de nouveaux enjeux
  • Outils méthodologiques simples et faciles à prendre en main par les agents
  • Action peu coûteuse financièrement
Sensibilisation des écoliers
Description de la solution

Former les personnels des écoles à agir en cas de canicule

Porteur de projet : Ville de Grenoble

Domaine d'application : Établissements recevant des enfants, des publics vulnérables
 

En 2020, la Ville de Grenoble a initié un programme de travail visant à informer et former les personnels des établissements recevant des enfants aux bons gestes à adopter en cas de canicule.


En effet, le changement de comportements est un levier essentiel pour améliorer le confort thermique dans les bâtiments. À Grenoble, on compte 70 écoles, et 28 crèches municipales (toutes ouvertes en juillet, quelques-unes ouvertes en août). La ville a mis en place une fiche pratique « canicule » pour ces établissements. Cette fiche comporte bien sûr des informations sur les risques pour la santé, mais aussi une check-list pour se préparer en amont, et savoir comment agir en cas de vague de chaleur.

Des gestes simples pour préserver le confort thermique des établissements et garder les enfants dans une ambiance fraîche


Ainsi, les ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), mais aussi les responsables de crèches, de clubs sportifs et de centres de loisirs sont appelés à :

  • Identifier les lieux et pièces les plus exposés à la chaleur ;
  • Identifier et adopter les bons gestes pour maintenir les lieux frais : aérer le matin et le soir, créer des courants d’air, utiliser les pare-soleils en journée ;
  • Limiter les sources de chaleur en préférant la confection de repas froids, le séchage naturel du linge plutôt que l’utilisation des sèche-linges (les draps humides agissent comme des climatiseurs naturels en été, il faut donc anticiper la pose de fil à linge par exemple), etc.
  • Faire le point sur la présence de pare-soleils, les systèmes d’occultation, le matériel pour rafraîchir les enfants ;
  • Échanger avec ses collègues sur les bons gestes à adopter ;
  • Afficher les communications fortes chaleurs de manière visible ;
  • Réfléchir à des activités adaptées à la chaleur, mettre les enfants à l’ombre, les rafraîchir et leur proposer de l’eau régulièrement.

Le rôle de la Ville dans la gestion des vagues de chaleur


La Ville renseigne également ces établissements sur les lieux frais et accessibles à proximité grâce à une carte disponible sur son site internet (musées, bibliothèques, piscines, parcs, jeux d’eau…).

Les établissements sont ensuite encouragés à analyser la façon dont la vague de chaleur a été gérée pour identifier les points faibles et les pistes d’amélioration grâce à une grille d’évaluation.

Expérimentation de la solution

La démarche a été lancée à Grenoble à l’été 2020, et a vocation à se poursuivre ces prochaines années. L’objectif est de mettre à disposition des outils pérennes pour garantir de réels changements d’habitudes, de gestion dans le temps, et la sensibilisation/formation d’un maximum d’agents de la Ville en contact avec les enfants.

Co-bénéfices

Co-bénéfices environnementaux :

Sobriété

Co-bénéfices autres :

Solidarité / attention portée aux plus fragiles

Complexité et contexte de mise en oeuvre

La méthode proposée repose sur des outils de sensibilisation simples, mais la démarche implique un suivi dans le temps et l’implication de nombreux acteurs.
Coûts

Formation du personnel des établissements scolaires

Le coût de cette démarche implique essentiellement de consacrer du temps de travail pour sensibiliser, s’approprier et adopter les gestes réflexes. Il faut ainsi prévoir un temps de préparation des outils de sensibilisation ou de formation, un temps pour communiquer auprès des agents, ainsi que le temps consacré par les agents à l’adoption de ces nouveaux gestes.
Retours utilisateurs-rices

Une solution déployée dans les 70 écoles et 28 crèches de la Ville de Grenoble

La Ville de Grenoble compte environ 70 écoles et 28 crèches. Elle a élaboré la fiche technique au sein de ses services puis l’a présentée en réunion plénière. Le fait de présenter cet outil lors d’une réunion collective pré-existante a permis de communiquer facilement avec l’ensemble des personnels. À l’avenir, la Ville de Grenoble souhaite intensifier ce programme de travail auprès de ces établissements et consolider la coordination avec l’Inspection de l’Éducation Nationale lors des épisodes de canicule.

Site(s) pilote(s)

  • Établissements recevant des enfants
    Ville de Grenoble
    Voir la carte

Contacts

Porteur de projet : Ville de Grenoble
Contact opérationnel : 
Anne-Cécile FOUVET
Projets Air-Climat
Direction de l’environnement et du cadre de vie
Tél : 04 38 37 22 78 – 06 17 59 17 08
Envoyer un e-mail

Ressources complémentaires


Exporter la fiche solution en pdf

Solutions similaires