Mobilier urbain brumisant et modulable

Un collectif d’architectes s’est associé à une entreprise experte dans la brumisation pour proposer un nouveau type de structure avec l’objectif d’améliorer le confort d’été dans certains espaces publics. Cette structure peut être support de brumisation, mais ces installations peuvent aussi encourager de nouveaux lieux de vie sur les places publiques, et être agrémentées de voiles d’ombrage ou de végétalisation selon les besoins.


Enjeux d'adaptation
Cette solution vise à répondre à la problématique du confort d’été dans l’espace public en milieu urbain. La structure peut allier trois dispositifs : brumisation, végétalisation et ombrières afin de créer des îlots de fraîcheur déployables rapidement en cas de forte chaleur.

L’objectif est également de personnaliser la structure en y ajoutant des modules en fonction des envies et du contexte pour en faire un lieu de vie.
Points forts
  • Montage en une demi-journée
  • Peu d'emprise au sol
  • Modulable selon les besoins, l'environnement et les contraintes du lieu
  • Dispositif temporaire ou pérenne
Brumisation en action - © L. Faivre
Structure à Lyon Perrache - © B. Gaudillère
Description de la solution
Domaine d'application : Espace public

Se rafraîchir en milieu urbain

L’entreprise Brumisol et le collectif Archiland proposent une solution en commun de mobilier urbain pouvant servir de lieu de vie frais et ludique. La structure, nommée Balala, permet d’inclure de la brumisation, des voiles d’ombrages ainsi que de la végétalisation en fonction des cas. Elle peut être agrémentée de divers modules visant à accueillir la vie de quartier (balançoires, tables et assises, matériel de sport, bacs de compostage, modules de récupération d’eaux pluviales, etc.)

A destination des collectivités, mairies ou organismes publics, le dispositif peut être déployé dans différents types de zones urbaines : des écoles, des jardins publics ou des places, afin de proposer des lieux de confort en période estivale.

Composée de portiques treillis modulaires, utilisés initialement dans le monde de l'événementiel, l’installation est démontable, modulable, adaptable et évolutive en fonction des besoins et des contraintes. La structure étant originellement utilisée pour supporter des charges lourdes (équipement sonore en festivale par exemple), cela engendre peu de contraintes de poids de poids lorsque l’on y incorpore des modules.
 
Au sommet des portiques sont placés des lignes de brumisation qui doivent être situées a minima à deux mètres au-dessus du sol. Grâce à un groupe à haute pression, le système dégage une importante brume fine afin d’abaisser la température de plusieurs degrés. Les lignes de brumisation sont faciles à intégrer à la structure puisque composées de tubes fixés par des rilsans pour plus de flexibilité. La structure des portiques est en aluminium, qui ne sera pas affecté par l’humidité issue du système de refroidissement. 

Des perspectives de végétalisation et d'ombrage

Concernant la végétalisation, la question de la temporalité du dispositif reste centrale et elle est nettement plus envisageable pour une installation de plusieurs semaines/mois, pendant l’été, plutôt qu’une utilisation ponctuelle, comme lors d’un festival.

L’environnement de la structure est aussi à prendre en compte. Si le dispositif est à l’ombre, par exemple abrité par un arbre ou un bâtiment, la végétation renforce l’effet de micro-climat. Si ces conditions sont réunies, l’on peut envisager la plantation de plantes grimpantes ou tombantes adaptées en jardinière (suspendue ou accrochée) sur la structure. Sont préférées des plantes rampantes et grasses restant relativement sobres en consommation d’eau. De plus, ce type de plantes peut se contenter du système de brumisation déjà en place pour leur irrigation. La végétalisation de la structure n’a cependant pas encore été testée sur le terrain.

Enfin, les développeurs du projet soulignent la possibilité de rajouter des voiles d’ombrage et y travaillent actuellement avec l’entreprise Texabri basée à Reventin-Vaugris, en Isère.

Installation 

D’un point de vue technique, la structure se déploie comme suit :

1) Installation de la structure selon la demande tout en prenant en compte les contraintes du lieu

2) Installation du système de brumisation comprenant :

  • Une armoire de brumisation équipée des différents organes de commande et de sécurité reliée à une arrivée d’eau et à l’électricité.
  • Une ligne de brumisation reliée à l’armoire composée d’un tuyau et des buses hautes pressions accrochées sur la partie haute de la structure.

3) Installation de la végétalisation et voile d’ombrage.

4) Installation des différents modules : balançoire, détente, sport, autres. 

En ce qui concerne la consommation d'eau, elle dépendra avant tout de la taille de la structure mise en place, du nombre de buses ainsi que du temps de fonctionnement évidemment. A titre indicatif, Brumisol estime que dans le cas d'une brumisation fonctionnant de 12h à 17h, avec un cycle d'une minute de brumisation et une minute de pause, la consommation sera quasi identique à celle d'une douche de 10 minute ou d'un bain.

Expérimentation de la solution

Les deux composantes principales de cette solution, à savoir la structure (nommée Balala par ses développeurs) et le système de brumisation ont été testées respectivement et indépendamment par Archiland et Brumisol à plusieurs endroits sur le territoire.

La structure seule (sans la brumisation) a été présentée à Lyon pendant le festival Lyon City Demain en 2019 où elle était installée sur la parvis de la gare Lyon Perrache pendant une semaine, agrémentée de balançoires et de tables de rencontre. Elle a également été support d’exposition à deux reprises en partenariat avec le collectif Superposition, à Lyon toujours la structure s’est donc vu offrir différents usages.

De plus, des systèmes de brumisation urbaine ont été mis en place par Brumisol dans plusieurs villes du territoire notamment pour les mairies d’Ivry-sur-Seine (94200), Chevilly-la-rue, Aulnay-sous-bois (93600), La Courneuve (93120), Le Perreux-sur-Marne (94170) mais également à Libourne (33500) ou encore Sassenage (38360).

Aujourd’hui, Archiland sont en pourparlers avec différents événements (Cité des Halles à Lyon, Ferme des artisans à Villeurbanne) pour y intégrer leur structure. 

Co-bénéfices

Co-bénéfices environnementaux :

Co-bénéfices autres :

  • Possibilité de co-construction et co-construction de la structure avec les habitants
  • Création de lieux de vie
  • Réflexion collective sur les usages de l'espace public à l'échelle du quartier

Complexité et contexte de mise en oeuvre

Logistique


Avec deux personnes, une structure de cinq poteaux est montée en une demi-journée à laquelle il faut rajouter quelques heures si l’on souhaite rajouter des poteaux et mettre en place le système de brumisation. De manière générale la structure Balala est installée dans la journée.

L'espace d'implantation final de la structure est suffisant pour procéder au montage, c'est à dire 15m² environ. Elle est maintenue au sol par des embases rondes de 60kg au pied de chaque poteau. D’abord pensée comme un outil temporaire, la structure peut être pérennisée à l’échelle d’une saison entière, ou à l’année. 
 

Brumisation


Concernant la brumisation, celle-ci est composée d'un module haute pression (armoire) qui nécessite une prise électrique (220V) et une arrivée d'eau (un robinet par exemple). Le tube à haute pression est tiré jusqu’au module sans réelle contraintes de distance (jusqu’à plusieurs dizaines de mètres). Ainsi, l’armoire contenant le module haute pression peut être placée dans un local technique ou autre lieu sécurisé.
 
Une arrivée électrique est également nécessaire dans le cas où l’on souhaiterait ajouter de l’éclairage ou des écrans à la structure (les porteurs de projets réfléchissent actuellement à l’ajout de panneaux solaires).  

Particularités pour les voiles d'ombrage 

 
Enfin, il est important de souligner que l’agrément de voiles d’ombrages nécessite un examen plus poussé en amont de l’installation. Un ancrage au sol plus important peut-être nécessaire et cela doit être décidé sous conseil d’un bureau d’étude. A préciser tout de même que le besoin d’avoir un ancrage au sol dépend de la voile choisie. Une voile très opaque aura une grosse prise au vent et fixer la structure au sol sera nécessaire. A l’inverse, pour une voile plus transparente, les embases peuvent suffire. 

Le lieu est également pris en compte dans l’étude car il peut être plus ou moins venteux. L’installation de voiles d’ombrages est donc à réfléchir en fonction du contexte et des usages.
Coûts

Coût de la location, transport, et accessoires

Une location d’une durée de 3 mois coûte 19 000€ HT.

Cela inclut :

  • Une étude préalable du lieu et de la structure Balala proposée avec quelques visuels de communication,
  • L’installation et la désinstallation de la structure,
  • L’installation et désinstallation de la brumisation
  • Deux visites de maintenance de la structure

Le transport de la structure sur le lieu d’installation n’est pas pris en compte, car il varie en fonction du lieu. En l’occurrence, il s’agira d’une location d’un camion de 12m3 par un transporteur.

Les accessoires ne sont pas non plus pris en compte car ils sont à définir au moment de la définition du projet. A titre d’exemple, pour une location de 3 mois, si l’on décide d’ajouter deux balançoires au Balala cinq poteaux, avec deux tables/bancs, il faut ajouter 1100€. 
Retours utilisateurs-rices

Une structure brumisante qui répond à une demande

La structure (sans brumisation) a été expérimentée avec des balançoires Place des Archives à Perrache (centre de Lyon) pendant une semaine à l’occasion du Festival Lyon City Demain en 2019. Exposée au passage régulier des usagers et bénéficiant d’une université à côté, elle a été soumise à un public varié. La zone étant en travaux au moment de l’évènement, la structure a apporté de la « respiration aux usagers du quartiers », pour reprendre les mots de l’organisation du festivale. Alors présentée avec neuf autres projets, la structure a fait partie de ceux dont les usagers souhaitaient une pérennisation. Le prototype a par ailleurs remporté le prix Coup de Cœur de la région Auvergne Rhône-Alpes.

De plus, l’installation de la brumisation urbaine afin de créer des îlots de fraîcheur pendant la saison estivale est aujourd’hui de plus en plus utilisée par les collectivités et il y a une demande croissante pour des espaces frais qui peuvent aussi faire office de lieux de vie et de rencontre, notamment sur des espaces particulièrement chauds comme des places. 

Site(s) pilote(s)


Contacts

Lionel FAIVRE
Directeur général chez Brumisol
Envoyer un e-mail
Pauline LOTZ
Architecte et ingénieure chez Archiland
Envoyer un e-mail

Ressources complémentaires


Exporter la fiche solution en pdf

Solutions similaires