Désimperméabiliser la voirie : agir sur les aménagements piétons et cyclables avec un revêtement perméable à base de résine drainante

Les revêtements de sol à base de résine drainante permettent d’infiltrer les eaux pluviales au travers de la voirie grâce à leur perméabilité. Ils sont adaptés principalement aux cheminements piétons et modes doux, ainsi qu’au marquage de voirie.

Aléa(s) climatique(s) concerné(s) :

Type(s) d'action(s) :


Enjeux d'adaptation

Participer à la désimperméabilisation des villes

Un revêtement perméable permet à l’eau de pluie de s’infiltrer directement dans le sol naturel au travers de la voirie. Désimperméabiliser les sols d’une partie de l’espace public répond à plusieurs enjeux :

  • Réduire le risque d’inondation en évitant le ruissellement et la saturation des réseaux d’assainissement
  • Alimenter les nappes phréatiques, et participer à la diminution du risque de sécheresse
  • Diminuer la pollution des nappes et des cours d’eau : en évitant le ruissellement, on empêche que les eaux pluviales charrient avec elles les déchets et polluants présents sur les sols imperméables de la ville avant d’arriver dans les réseaux et rivières
Points forts

Un revêtement adapté aux mobilités douces

  • Accessible pour les personnes à mobilité réduite (PMR)
  • Carrossable pour les véhicules d’entretien
  • Adapté à toutes les mobilités douces (marche, vélo, roller, trottinette, etc.)
  • Relativement facile à entretenir 
Revêtement Urbalith à Savigny-sur-Orge - © Colas
Revêtement Terraway - © ProUrba
Description de la solution
Domaine d’application : Espace Public

Qu’est-ce qu’un revêtement en résine ?

Un revêtement à base de résine est un agglomérat de granulats (type quartz, marbre, granite) et de résine transparente qui fige cette fraction minérale (type « époxy », polyuréthanes ou résines végétales). Il existe désormais également des alternatives à la résine à base de liant organo-minéral.


Dans quels cas utiliser un revêtement en résine ?

Ils sont notamment utiles lorsque l’espace n’est pas suffisant pour gérer les eaux pluviales avec des dispositifs végétalisés, ou lorsque le sous-sol n’est pas propice à la concentration des eaux en un point, car sensible ou peu perméable. Néanmoins, ils ne suffisent généralement pas à gérer les pluies très intenses. 

Les revêtements en résine sont adaptés pour :
 
  • Des aménagements piétons (cheminements, cours d’école)
  • Des aménagements cyclables
  • Des accès carrossables pour des déplacements à faible vitesse et à usage ponctuel (véhicule d’entretien et de maintenance par exemple)
  • Des aires de stationnement véhicules légers
  • Des entourages d’arbres
  • Des marquages de voirie
Ils peuvent être adaptés à un usage en pente et sont accessibles aux PMR.

Il existe une diversité de produits, selon les combinaisons de résines et de granulats choisis. Cela permet une grande diversité de rendus esthétiques, avec un choix de couleurs varié. Les finitions en surface peuvent aussi apporter une esthétique paysagère (brillance par exemple), ou un effet antidérapant.
 
Le type de granulat utilisé va également conditionner la résistance du revêtement.  

Revêtement Terraway sur un cheminement piéton - © ProUrba

Comment limiter leur impact environnemental ?

Pour réduire l’impact environnemental des revêtements à base de résine, plusieurs critères sont à privilégier :

  • Une origine locale des granulats pour réduire l’empreinte environnementale du transport
  • Une fabrication à froid ou à basse température de la résine et du revêtement 
  • Une absence de teinte ajoutée
  • Un liant organo-minérale
Il existe également des revêtements à base de copeaux de bois liés dans une résine drainante.

Expérimentation de la solution

À Perpignan, le revêtement Urbalith utilisé pour une voie verte

En décembre 2023, nous avons échangé avec Florence Danhyer, directrice de projet sur l’aménagement de la voie verte mobilités douces Es Tet à Perpignan Méditerranée Métropole, où le revêtement Urbalith est utilisé.

Urbalith est un revêtement perméable commercialisé par Colas. Il a été choisi par Perpignan Méditerranée Métropole pour sa compatibilité avec les modes doux et pour ses qualités environnementales.

Un projet de voie verte dédiées aux mobilités douces dans une zone naturelle à protéger


Depuis 2015, Perpignan Méditerranée Métropole a initié le projet d’aménagement d’une voie verte de 22 kilomètres le long du fleuve Têt. Ce projet a pour objectif de créer un lien structurant entre les dix communes que la voie verte traverse et de réaliser un « parc urbain » en bord de fleuve pour que les familles et touristes puissent s’y promener via tous les modes doux (marche, vélo, trottinette, roller, etc.). Il s’insère aussi dans un objectif de protection du patrimoine naturel et culturel du fleuve.

La communauté urbaine recherchait donc un revêtement qui soit à la fois confortable et écologique pour aménager les cheminements, qui étaient totalement inexistants sur une grande partie du projet. Les aménagements se situant en bord de fleuve et en zone inondable, le revêtement devait répondre aux exigences de la loi sur l’Eau et être perméable. Le stabilisé renforcé ne semblait pas convenir, du fait de la présence de béton dans sa composition, qui risquait d’impacter trop fortement cette zone humide.

Les services de Perpignan Méditerranée Métropole se sont donc tournés vers le revêtement Urbalith de l’entreprise Colas, qui étaient encore peu éprouvé à l’époque. La collectivité a donc commencé par tester le revêtement sur un morceau de berge très souvent inondé à Perpignan. Les tests étant concluant, environ 5 km d’Urbalith ont aujourd’hui été posés, et une quinzaine de kilomètres vont encore être posés dans les années à venir.

Un revêtement qui répond aux exigences environnementales du projet


Urbalith est un revêtement composé d’un mélange de sable, de granulats, d’eau et d’un liant organo-minéral développé par l’éco-laboratoire INMS. Ce liant innovant permet un impact environnemental moindre qu’une résine classique, d’autant plus qu’il est fabriqué à température ambiante. Le mélange pour la fabrication du revêtement se fait également à froid. Aucune teinte n’est ajoutée, la couleur va dépendre de celle des granulats utilisés. La composition d’Urbalith respecte le cahier des charges de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), ce qui permet son application en Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) et zones Natura 2000.

Par ailleurs, Colas a pour objectif d’utiliser autant que possible des granulats locaux pour les projets qui utilisent Urbalith, afin de réduire le transport entre le lieu d’extraction de la matière première et le lieu où le revêtement est coulé. La Métropole Méditerranéenne de Perpignan avait également cette volonté, mais elle n’a pour l’instant pas pu recourir à des carrières locales, notamment car aucune ne proposait un caillou clair répondant aux exigences de la voie verte. En effet, une teinte claire était un prérequis dans le choix du revêtement, afin qu’il s’insère dans le milieu des berges, qui sont composées de matériaux argileux clairs, et pour avoir un albédo fort dans le contexte du climat méditerranéen.

Une mise en œuvre rapide mais contrainte par la météo


La mise en œuvre d’Urbalith peut se faire manuellement (règle, râteau, taloche) ou mécaniquement (finisseur). Il s’applique à température ambiante, sur 3 cm d’épaisseur, par-dessus un support GNT (Grave Non Traitée) drainante de 20 à 30 cm.

La mise en œuvre est soumise à des contraintes météorologiques : l’application ne peut se faire que du printemps à l’automne car elle nécessite un temps sec qui permette l’évaporation. Les températures doivent être supérieures à 15°C la journée, à 8-10°C la nuit, et le taux d’humidité dans l’air doit être inférieur à 80%. Aucunes précipitations ne doivent avoir lieues durant l’application et pendant toute la durée du séchage ; si un risque de pluie est annoncé, l’application doit être repoussé. Pour Perpignan Méditerranée Métropole, ces conditions d’application n’ont cependant pas été un réel frein, du fait du climat sec et chaud de la région : dès mars-avril, les chantiers ont pu se dérouler sans contrainte.

L’application d’Urbalith est rapide. Ce cadencement de pose est idéal pour le projet de Perpignan Méditerranée Métropole, qui se situe en milieu naturel et doit donc répondre à des obligations de pas trop déranger les espèces en présence. Formées au préalable par le laboratoire INMS, les équipes locales de Colas ont ainsi pu poser 1 km d'Urbalith par jour. Les engins peu bruyants du fait de l’application à froid ont également participé au moindre dérangement des espèces naturelles locales.  

Application d’Urbalith sur les berges de la Têt - © Perpignan Méditerranée Métropole

Plusieurs jours de séchage sont ensuite nécessaires, où aucune circulation n’est possible. Cela peut être également une contrainte, notamment en milieu dense. Pour la voie verte le long de la Têt, la collectivité a dû engager des équipes de surveillance, y compris de nuit, pour empêcher les curieux de venir tester ce nouveau revêtement qui a suscité beaucoup d’envie dès son application.
Retours utilisateurs-rices

Aucun entretien requis après trois ans 

Trois ans après les premiers chantiers de pose d’Urbalith, la collectivité ne constate aucun signe d’usure ou de déformation, ni trous, ni ornières ou niches, et aucune salissure particulière. Elle n’a pas eu besoin d’intervenir pour l’entretien pour l’instant, le vent aidant aussi à balayer les potentiels résidus de sables. Lors des pluies, l’eau pénètre souvent mieux que sur les sols naturels, qui sont très secs du fait des sécheresses que connaît la région.


Un confort apprécié des usagers

La voie verte le long de la Têt a aujourd’hui beaucoup de succès auprès des usagers, qui apprécient son confort et sa sécurité. Ce nouvel aménagement a même poussé certains habitant⸱es à se remettre au vélo loisir grâce au confort ressenti sur ce revêtement agréable à circuler, souple et adapté à la balade en famille.  

Promenade à vélo sur le revêtement Urbalith - © Perpignan Méditerranée Métropole

Co-bénéfices

Co-bénéfices environnementaux :

  • Réduction de la pollution des eaux pluviales et des nappes
  • Respect du cycle naturel de l’eau 

Co-bénéfices autres :

  • Désengorgement des réseaux d’assainissement et réduction des coûts d’investissement et d’entretien
Coûts

Combien coûte un revêtement perméable à base de liant résineux ou organo-minéral ?

Les coûts des revêtements à base de résine varient selon les fabricants. 
  • Un chantier type pour revêtement en résine drainant revient entre 60 € et 90 € / m², en incluant les coûts de terrassement et de mise en œuvre.
  • Le revêtement Urbalith revient à 40-55 € / m², sans compter la mise en œuvre et hors structure & support. 

Des économies permises par l'infiltration des eaux pluviales


Les revêtements perméables peuvent permettre une gestion alternative des eaux de pluie, en se passant d'un raccordement au réseau d’assainissement. Les économies réalisées (absence de connexion, d'avaloir…) rendent les solutions infiltrantes intéressantes financièrement. 

Retrouvez les aides financières

Complexité et contexte de mise en oeuvre

Mise en œuvre

Les travaux de mise en œuvre d’un revêtement à base de résine ou de liant organo-minéral vont être propres à chaque fabriquant. Le Guide "Revêtements perméables des aménagements urbains : Typologie et Caractéristiques techniques" de Plante & Cité liste ces étapes :
 
  • Terrassement, pour assurer la stabilité et la durabilité du futur revêtement : excavation et évacuation des terres de remblai, nivellement.
  • Pose de la couche de fondation, qui va venir consolider la surface en fonction des caractéristiques du sol et des charges auxquelles elle sera contrainte. Cette fondation est en matériau filtrant de type gravier ou béton drainant, sur 10 à 30 cm.
  • Installation des bordures sur les pourtours du futur aménagement.
  • Pose de la couche d’usure : le revêtement en résine est coulé sur place, sur une épaisseur qui va dépendre de l’usage de l’aménagement : il est plus épais si des circulations de véhicules sont prévues ou pour des entourages d’arbres du fait du développement des racines. Le mélange des granulats et de la résine doit être effectué sur place, dans une mélangeuse.
Pour connaître plus précisément les étapes de mise en œuvre, il convient de se référer aux guides fournis par les fabricants.


Entretien

D'après le guide "Revêtements perméables des aménagements urbains : Typologie et Caractéristiques techniques" de Plante & Cité, l’entretien d’un revêtement à base de résine est relativement peu contraignant : 

  • Un balayage des feuilles mortes et autres débris régulièrement
  • Un nettoyage au jet d’eau une fois par an ou moins
  • Selon l’usure, un garnissage/rebouchage local ponctuellement.

Les revêtements à base de liant organo-minéral présentent davantage de risque d’arrachement, notamment lors de l’entretien occasionnel par hydrocureuse. Ils peuvent néanmoins être conditionnés en big bag prêt à l’emploi et stockable plusieurs mois pour intervenir sur des petites surfaces.

La durée de vie d’un revêtement à base de résine peut aller jusqu’à 20 à 30 ans si l’entretien est approprié et que le passage et les manœuvres de véhicules sont limités.   


S’intégrer dans le contexte de gestion des eaux pluviales

Un revêtement perméable s’inscrit dans le cadre de la gestion des eaux pluviales ; il est donc nécessaire de prendre en compte les exigences et prescriptions requises applicables sur le site (SDAGE, PLU, zonage pluvial…).
Le choix de revêtement de sol perméable n’est cependant pas suffisant pour gérer les eaux pluviales en milieu urbain en cas d’épisode orageux exceptionnel. La mise en place de réseaux de noues (fossés plantés) et autres bassins d’orage permet une meilleure gestion et rétention globale des eaux pluviales.

Concrètement, recourir à un revêtement perméable est particulièrement intéressant si cela permet de se passer d’un avaloir pour évacuer le surplus des eaux pluviales. Dans le cas d’un parking où l’intégralité de l’eau de pluie ruisselle vers des espaces verts (noues, jardins de pluies…), ils ne sont pas nécessaires, mais ce cas reste assez rare. A noter que si le sol est peu perméable (avec un coefficient K inférieur à 10-5 m/s), il peut être nécessaire de coupler l’infiltration avec une solution complémentaire (structure réservoir, un drain, noue…).

Prendre en compte le contexte géotechnique et hydrologique

Une étude de dimensionnement hydraulique, à partir des précipitations attendues et des caractéristiques des surfaces, et une analyse de la perméabilité du sol permettent d’aiguiller le choix du revêtement.

Le sous-sol peut représenter une contre-indication à un revêtement perméable de voirie, si le sol n’est pas propice à la présence d’eau, ou du fait de la présence de certains réseaux souterrains.
Les aménagements perméables destinés aux passages de véhicules ne doivent pas se trouver au-dessus d’une nappe souterraine pour captage d’eau potable, du fait de la pollution des eaux de voiries. De ce cas, il est nécessaire d’étanchéifier l’aménagement, ce qui complexifie la mise en œuvre.  

Prestataire(s)

  • Colas

    Urbalith


    Revêtement perméable à base de liant organo-minéral
    Coefficient de perméabilité adaptable, jusqu’à 5 cm / s
    Epaisseur 3 cm
    Compatible ZNIEFF et Zones Natura 2000
    Différents coloris disponibles

  • ProUrba

    Terraway


    Revêtement perméable à base de résine epoxy
    Epaisseur 2,5 cm à 5 cm 
    Antidérapant 
    Acoustiquement absorbant 
    Différents coloris disponibles

  • Qualis Technologie

    Qualirain


    Revêtement perméable à base de liant organo-minéral
    Coefficient de perméablilité : 2 à 2,5 cm / s
    Epaisseur 2 à 3 cm
    Différents coloris disponibles

  • Roger Martin

    Naturaclima RM


    Revêtement perméable à base de liant organo-minéral
    Coefficient de perméabilité ≈ 1 cm / s
    Epaisseur 3 cm
    Différents coloris disponibles

  • JDM Expert

    HydroWay


    Revêtement perméable à base de résine polymère
    Epaisseur de 2 à 5 cm
    Antidérapant 
    Différents coloris disponibles

  • Resineo

    Resineo Drain


    Revêtement perméable à base de résine polyuréthane
    Antidérapant 
    Différents coloris disponibles

  • Anthelys

    Permeaway


    Revêtement perméable à base de résine sans solvant
    Différents coloris disponibles

Site(s) pilote(s)


Contact(s)


Ressources complémentaires


Exporter la fiche solution en pdf

Solutions similaires